Le meilleur des cordes

© Escalade Alsace
Yann Corby
Test de matériel
   Grande poutre   
   Test - Poutres - Digital Woods - Grande poutre





Le vingt et unième banc d'essai publié par Escalade Alsace est consacré à la grande poutre de la marque Digital Woods.
Ce test s'est déroulé sur plus de 8 mois, nous avons compilé l'avis d'une dizaine de grimpeurs. Certains l'ont essayé quelques minutes pour s'échauffer, d'autres y ont passé des heures pour y travailler la force ou la rési.



Présentation :
Dès l'ouverture du colis nous avons été séduit par l'esthétique de cette grande poutre. Fabriquée en hévéa massif elle est susceptible de s'intègrer au mieux dans votre intérieur. Elle y fera bien moins tâche qu'une poutre jaune en polyuréthane. Côté dimensions c'est une poutre de largeur XXL (93 centimètres), ce qui permet d'avoir douze préhensions bien distinctes. Sa faible hauteur (20 cm) permet de la fixer au dessus d'une porte et surtout ne pas être gêné par le plafond lors des tractions.


Installation :
La fixation se fait en fonction du support : deux vis CHC 10 x 50 mm suffisent, si vous disposez d'un support en bois 8 emplacements sont prévus pour accueillir des vis à bois (vis livrées). Pour notre part nous n'en avons mis que 5 et rien n'a bougé, malgré les charges de plus de 100kg qui s'y sont pendues.


Le bois :
Pour les habitués de la résine le premier contact peut-être surprennant, l'absence de grain peut destabiliser mais rassurer vous on s'y fait très vite. Le toucher est très agréable et même après de longues séances la peau reste intacte.
Il nous est arrivé de revenir d'une séance de bloc sur le grès des Vosges du Nord les doigts rapés et de pouvoir tout de même nous énerver sur la poutre (réaction post-rasade...).
Autre avantage notable, on utilise beaaucoup moins de magnésie que sur une poutre en résine, ce qui est loin d'être négligeable lors d'une utilisation dans une pièce d'habitation. Par contre certaines préhensions (les plus petites) nécessitent d'avoir les mains bien propres (dégraissage obligatoire) sous peine de zipage assuré.
Le rebord de toutes les prises est légèrement arrondi ce qui augmente le confort d'utilisation et diminue le risque de se faire des chiquettes (on en a eu quelques une sur des déplacements en bidoigt et en utilisant les petites préhensions - exemple : F - mais rien de plus que sur une poutre en résine).


Détails des préhensions
ø = diamètre, L = largeur, P = profondeur
 • ABi-doigt, tri-doigt    ø = 5,5cm - P = 4cm
 • BBi-doigt    ø = 4cm - P = 4cm
 • CBi-doigt    ø = 3,5cm - P = 4cm
 • DBac plat    L = 10,5cm - P = 4cm
 • ERègle oblique    L = 8cm - P = 2cm
 • FBi-doigt    ø = 5cm - P = 1,5cm
 • GRègle     L = 19cm - P = 1,7cm
 • HTri-doigt oblique    L = 5cm - P = 2,5cm
 • IRègle     L = 10,5cm - P = 1cm
 • JBi-doigt, tri-doigt    ø = 5cm - P = 4cm
 • KRègle     L = 8,5cm - P = 1cm
 • LBi-doigt oblique    L = 4,5cm - P = 4cm
 • MTri-doigt    L = 7,2cm - P = 4cm
 • NBac crochetant    L = 10cm - P = 4cm
 • OPlat    L = 49cm

Les préhensions :
Cette poutre est symétrique, elle possède douze préhensions différentes allant de 4 à 1 centimètre de profondeur.

A, B, C et J : ce sont quatre trous d'une profondeur de 4cm, leurs diamètres varient de 3,5 à 5,5cm. En fonction de la taille de vos doigts vous les utiliserez en tri ou en bi-doigt. À l'usage nous leur avons préféré les trous M et L, par contre ils permettent de travailler avec les mains très écartées (rappel : la poutre fait 93cm de large).
D : Gros bac plat (4cm de profondeur), utilisé surtout à l'échauffement.
E : Règle oblique (2cm de profondeur), assez large pour travailler à 4 doigts mais très bien aussi en tri.
F : Le trou le moins profond (1,5cm), on l'utilise en bi ou en tri supperposé. Parfait pour travailler la force en bi-doigt, voire en mono. S'utilise aussi conjointement avec la prise I (l'index se pose naturellement sur I > travail en fourchette)
G : Large règle d'une profondeur de 1,7cm. Préhension très agréable, très utilisée à l'échauffement ou pour les tractions de doigts (passer de la position tendue à arquée).
H : Tri-doigt oblique assez profond (2,5cm). Nous l'avons plus utilisé en tri avec le petit doigt qu'avec l'index.
I : Super petite réglette (1cm), la prise la plus dure à tenir de la poutre. Le bois permet de tirer longtemps sans se broutter les doigts. Utilisée pour travailler la force ou lors de déplacements sur la poutre. La préhension K est la même en moins large. On travaille ici les mains plus rapprochées. Le passage de I à K avec redescente sur I (x fois) est un des exos que nous avons fait très fréquement.
L : Gros bi-doigt oblique (4cm de profondeur), ne se prend qu'en bi-pistolet (amjeur-index), ou en mono.
M : Gros tri-doigt (4cm de profondeur) : de prime abord nous étions sceptiques (esthétiquement et pour le côté pratique) sur la forme de ces prises (idem préhension L). A l'usage le fait que l'emplacement de chaque doigt soit marqué est un plus quand on désire, par exemple, travailler en mono : le doigt est bien callé et il ne se déplace pas. Ces prises (L et M) ont été utilisé le plus souvent pour travailler à un bras (blocage, traction).
N : La meilleure prise de la poutre. Il s'agit d'un bac légèrement crochetant, agréable pour aligner les tractions.
O : Gros plat central, pas difficile à tenir, mais cela reste un plat (sans grain !)...Propice aux suspensions.

» Nos préhensions préférées (les + utilisées): G, F, I et K
» Les préhensions souvent utilisées : E, H, M et O
» Les préhensions peu utilisées : N, D et L
» Les préhensions très peu utilisées : A, B, C et J


En conclusion :
Quelque soit le niveau du pratiquant cette poutre à de quoi le satisfaire. Nous aurions bien échangé la série de gros trous contre d'autres petites réglettes mais ce serait notre seul désiderata. L'absence de pince n'a dérangé personne mais il est vrai que c'est une préhension très rare sur nos rochers.
La douceur du bois est un vrai plus pour la peau, car l'entrainement n'hypothèque pas la séance suivante en falaise ou sur les blocs. Par contre cet avantage à un coût, car si cette poutre donne entière satisfaction son prix est élévé : 126€. Il s'agit du segment le plus haut pour une poutre (celles en bois sont les plus honéreuses), mais si l'on compare avec ses concurrentes on se rend compte qu'elle est dans la norme : Wood Board Métolius (129,90€), BEASTMAKER séries 2000 et 1000 (95€ mais 38cm plus petites en largeur).
En cette veille de Noël c'est un cadeau qui fera plaisir à bon nombre de grimpeurs


Caractéristiques techniques
 • FabricantDigital Woods
 • MatériauxBois : hévéa massif non traité
 • FixationVis fournies
*2 vis CHC 10x50 avec des chevilles pour prises (dans mur béton)
OU
*8 vis à bois dans un support bois
 • Taille en cm93 x 20 x 4
 • Poids2,5kg
 • Prix conseillé126 €
On applaudit !
 » Excellente qualité de fabrication
 » Esthétique
 » Grand nombre et variété des préhensions
 » Sa faible hauteur
 » Pas d'usure de la peau

Les limites
 » Tarif élevé (mais comparable à la concurrence)
 » Pas de pince
Sur le WEB
 » Site du fabricant : Digital
 » Page produit : Grande poutre
 » Les distributeurs : Liste des magasins

Fabricants, distributeurs : si cette rubrique vous intéresse contactez nous par mail contact[at]escalade-alsace.com



www.escalade-alsace.com