Le meilleur des cordes

© Escalade Alsace
Yann Corby

 Mai 2011
 MAJ : DANGER à la MARTINSWAND (28 Mai)


Chen, rencontre du 3e type, 6c, Martins'
[Photo : Florent Wolff]

 Hier, Samedi 28/05/11, un énorme bloc est tombé depuis l'aérienne, à la Martinswand, comme le relate dans le forum notre ami JMC.

 Suite à la chute de ce bloc, il reste un morceau de bloc particulièrement instable et comportant un point d'ancrage de la voie ! Le secteur est par conséquent extrêmement dangereux, aussi bien pour ceux qui auraient la très mauvaise idée de d'aller grimper dans la voie que pour ceux qui se trouveraient à son pied :



DANGER DE MORT : NE PLUS GRIMPER DANS L'AERIENNE ET EVITER DE SE BALADER AU PIED DU SECTEUR.



 Nous vous tiendrons informés de l'évolution de la situation, notamment une fois que le travail de purge aura été effectué.

Merci à JMC pour ce retour d'information rapide !!      



MAJ du 01/06/11 :

La voie a été purgée par les bons soins de "Fred". L'itinéraire est donc a nouveau praticable.
Nous vous rappelons cependant que la Martinswand est un terrain de type "montagne", comportant donc des risques qu'il faut être capable de gérer. Le granite sonne apparemment creux à l'endroit en question et nécessite donc de s'y engager avec "respect et mesure"...


 Catherine Flick s'offre son premier 8a!! (Krappenfels, 13 mai 2011)


Catherine, après sa réussite
[Photo : Florent Wolff]

   L'arbitraire du singe 8a

 Tout commence par un départ à 17h de Strasbourg, pour arriver tard au Krap, quand la fraîcheur -toute relative- s'installe.

 Pour Catherine, c'est déjà son deuxième jour consécutif dans la voie, qui est son projet depuis une quinzaine de jours. La veille, jeudi, une chute dans la crux du haut. Dans l'ascenseur avant de partir, elle m'interrogeait justement, pour s'enquérir d'une aide éventuelle pour ce fameux mouvement de chute. "Dois-je arquer la petite pente tout en haut avant le bac ?" - "bien sûr, il faut la serrer comme si c'était une réglette !".

 Échauffement "alsacien" typique, c'est-à-dire en installant les dégaines dans la voie. Puis, j'observe son essai : une grimpe rapide et précise, résolument efficace, ponctuée par le souffle rassurant de sa respiration. Je sens que c'est différent des autres fois. Ce vendredi 13 sonnera t-il le glas de la réussite ?
 Au dernier repos avant le crux, le doute s'installe néanmoins : "je suis pétée !". Reprise des encouragements. On sent à nouveau notre petite Catherine décidée à en découdre. Elle attaque le crux, la tête haute, le regard combatant. Trois cris plus tard, c'est la strate, puis quelques fermetures avant d'atteindre le relais, la libération. Le Festival de Cat !
 Moi-même, Julien et Olaf la félicitons comme il se doit. L'émotion et la joie !

 Il s'agirait de la première ascension féminine de cette désormais classique.
 Et ce n'est pas tous les jours qu'une nouvelle octogradiste émerge en Alsace, alors ne gâchons pas notre plaisir.
 Bravo Catherine, la star aujourd'hui, c'était toi !

  Texte Florent Wolff







www.escalade-alsace.com