Le meilleur des cordes

© Escalade Alsace
Yann Corby

 Août 2012
 Clément Vernaison, 8 sites visités et une moisson de croix (8a à vue, 8b, etc...) !


Clément dans Picocu 7A, LBF


Clément fait à vue la dévalaution de la lyre 7c

[Photos : © Vernaison]


 Deux ans après son dernier passage Clément Vernaison est revenu en Alsace pour y grimper une dizaine de jours. Il nous raconte son séjour.

« Les deux premiers jours je suis allé grimper avec mon père au Baldur avec l'objectif de me faire plaisir pour cette reprise en falaise. Pour m'échauffer j'ai fait quelques 6c-7a, le rocher est surprenant avec des voies où l'on ne voit pas trop les prises et où il faut chercher pour passer. La suite s'est bien déroulée, j'ai fait à vue La nuit de cristal (8a), La dévaluation de la lyre (7c) puis L'Erythrée poétique.
 Le lendemain rebelotte je m'échauffe tranquillement puis je fait à nouveau trois voies à vue, Le serpent à sornettes (7c), Les mutins de Panurge (7c) et Les cloches de Baal (8a). Ensuite j'essaye Délice Paloma (8a+) une voie atypique avec un grand mouv' au debut dans le toit. Je finis par trouver une méthode en double jeté qui me permet de la faire au troisieme essai. Fin de journée avec L'hydre aux pattes un 7b+ dans lequel il m'a fallu beaucoup d'essais pour faire ce jeté vraiment dur.

 Après ces deux jours de grimpe je fais 2 jours de repos car dans une des voie je me blesse au genou gauche en tirant sur un talon. Bilan, plus possible de poser le pied, en parallèle mon père se fait aussi mal et ne peut plus trop m'assurer.
 Mon meilleur ami, Axel Berry, arrive en train et reste une semaine pour grimper avec moi, avec quelques médoc je n'ai plus trop mal et je décide de l'amener à la grotte du Brotsch. Pour sa première journée de grimpe il a un peu de mal et ne fera pas grand chose à part le 7a+ de droite dans la grotte sachant que son niveau max est 7bc. De mon côté je fais la combi nommée La Théorie du Kö en 8b au premier essai et sans mettre aucun talon gauche (il y en a pas trop donc ça va).

 Le lendemain pour notre premier jour de pluie on va grimper au Krontal, pas de croix pour moi et un 7a à vue pour Axel donc plutôt content pour lui.

 Notre journée suivante se déroulera au Krappenfels Lutzelbourg. Axel y fera un 7a+ à vue, pour ma part ce sera Métalpese à vue (gros combat dès le début ) puis L'arbitraire du singe (7c+) toujours à vue (en mode cuit).

 Le lendemain nous passons la matinée à visiter le plan incliné de Saint-Louis Artzwiller, un truc assez fou ! L'aprem ce sera direction les blocs du Laurenzo. On décide avec Axel d'essayer tous les blocs. Pour commencer on fait tous les deux Létique de lune (6B) et Adrénaline B (6b), puis je fais tous les bloc du secteur banc des geants. Il m'aura fallu beaucoup d'essais pour faire le jeté de Picocu (7a), avec les crash-pads contre le houx mais pas au sol. Après jai fait un 7a sur la face sud du grand houx. Côté ouest j'ai enchaîné Prendre son pied le 7b en trav' où il faut enlever une pointe au-dessus de la tête et contrôler un gros balant, j' ai trouvé les deux 5+ de cette face pas faciles. Suite au secteur radeau de la meduse avec La tanière (7a+/b) puis L'oeil du cyclope (7b) dans ses deux versions, plutôt classe comme bloc. Fin dans La perfection n'est pas humaine en 7a+ pas facile. Après cette bonne journée nous sommes cuits et prennons une journée de repos.

 Retour au KrappenfelsAxel fait un 7a au premier essai et des 6c à vue. J'enchaîne trois voies à vue, Les feux de la rampe (7c/c+), Lutz', calme et volupté (7c) et La corvée de bois (7b+), puis je refais ces deux dernières voies avec le départ à droite, c'est plus bloc mais bien sympa.

 La journée suivante nous partons découvrir le Gauxberg (falaise pas facile...). J'enchaine à vue Les 50ème rugissants et Premier orgasme 1824 deux 7c+, mais je mets deux essais pour venir à bout du petit 7a de 2€30, que mon pote fera également.

 C'est la fin de semaine et Axel rentre chez lui, par contre pour mes trois derniers jours de grimpe ce sera grosse chaleur...

 À Hultehouse je fais Trav'ail le 7b avec la longue traversée mais surtout je fais grimper ma maman. Ce site est super joli avec des blocs faciles mais super hauts (pas le droit de tomber).

 Le lendemain direction plein sud jusqu'au nouveau Gueberschwihr, le thermomètre affiche 35°c, pas facile de grimper... J'enchaîne tout de même Atlas (7c+) à vue, puis j'essaye Mythoman (8a) mais ça ne colle pas et je n'arrive pas à faire le mouv dur...

 Dernier jour alsacien au Langenfels avec juste un 7c+ à vue, Folie meutrière, avec un jeté à la fin réussi de justesse.

 Voilà fin du séjour, je remercie mes parents, Axel berry mon meilleur pote qui m'a paré et assuré une semaine. Je remercie ma coach Corinne Theroux qui m'entraine (TEAM K YOU) mon club Vertige et Eska (vètements) ainsi que ma chérie Esther Bruckner qui défendra les couleur de la France aux championnats du monde à Singapour et à Bercy.»


    Merci beaucoup à Clément et félicitations pour ses superbes réalisations (dont certaines premières à vue !).






www.escalade-alsace.com