Le meilleur des cordes

© Escalade Alsace
Yann Corby
AKIRA 9b   naissance d'un mythe



(retour articles)



Par Florent Wolff [Publié en décembre 2000 - EA V1]

En 1995, quand Fred Rouhling annonce la cotation de 9b, avec Akira, une vague de réactions déchaînées afflue.

Ben Moon, JB Tribout et bien d'autres crient au scandale, avec comme argument principal que la cotation de 9a n'est toujours pas établie (il existe pourtant déjà quatre voies de ce niveau : Action Directe en 1991 par Güllich, Bain de Sang en 1993 par Fred Nicole, et la même année Om par Alex Huber et Hugh , toujours par Rouhling).

Réactions légitimes, ou irritations jalouses?
Akira aurait-elle d'abord dû être coté 9a+?

Ces questions restent encore sans réponse, mais une chose est sûre, la voie demeure, elle, non répétée.
De nombreuses rumeurs ont couru autour celle-ci, concourant à lui donner une aura mystérieuse. Le bruit courrait qu'Akira était devenue interdite, pour cause de site classé, ce dont on a accusé Fred Rouhling.
Tous les arguments étaient bons pour ne pas se déplacer et l'essayer: trop éloigné des autres voies dures (le sud-est), réputée douloureuse et tendineuse, et, comble du comble, exposée.
Il est vrai qu'avec ses quinze premiers mètres sans mousquetonnage (comme d'ailleurs la fissure inaugurale d'Archipel, un 8c+ du Périgord), le travail de ces mouvements extrêmes n'est pas facilité, d'autant plus que l'on se situe déjà à une certaine hauteur.
Mais bon, chacun est libre d'équiper une voie dans sa région, avec le nombre de points qu'il désire, pourvu que la voie soit comme elle était lors de l'enchaînement.
D'autres bruits circulent autour d'Hugh, qui aurait subi différents taillages, modifiant ainsi la difficulté de la voie.
Enfin, que dire des nombreux visiteurs de marque se rendant incognito dans la fameuse grotte de Vilhonneur?

Le seul qui reconnaît officiellement avoir tenté la voie, JB Tribout, aurait fait tous les mouvements sauf deux, alors que Rouhling proclame que Tribout n'en a fait que deux.

Puériles querelles de personnes? Petits pics par accès de jalousie? Guéguerre passionnelle?
Mais toujours pas d'enchaînement depuis cinq ans.

Certes, le temps qui agit comme un garant de l'ardeur de ses voies, joue en la faveur de l'ouvreur.
Mais se satisfait-il de voir ses itinéraires aussi peu courus (Kami, De l'autre côté du ciel, Hugh ne comptent toujours aucune répétition en 7 ans, alors que des 8c comme le Bronx en compte des dizaines)?
Le temps passant et Fred Rouhling voit d'ailleurs son image médiatique remonter, passant du statut d'insolent à celui de martyre précurseur.

Le magazine Grimper (le n° 43 en particulier) semble être dorénavant son premier protecteur, et donne à l'intéressé une figure de visionnaire de la haute difficulté, tel un Güllich des temps modernes.
Ce qui est conforté par un de ses principaux sponsors qui fétichise son image en l'autoproclamant "serial climber".

Au vue de la haute forme que semble tenir Yuji Hirayama* et de son investissement dans les voies des Eaux Claires, il semble être capable d'apporter un peu de vérité dans le magma énigmatique qui entoure toutes les voies dures de Charente, et d'apporter une pierre à la (dé)construction de cette légende simiesque.


* Yuji Hirayama et Daï Koyamada ont répété "Archipel" et confirmé la cotation de ce 8c+ de Fred Rouhling.



» En décembre 2000, lorsque Florent écrit cet article, il n'existe dans le monde que 15 voies dans le 9ème degré (entre 9a et 9b).
» 25 ans plus tard AKIRA, le premier 9b n'est toujours pas répété !



www.escalade-alsace.com