Le meilleur des cordes

© Escalade Alsace
Yann Corby
[ ancien forum ]
 FAQFAQ   RechercherRechercher  Liste des MembresListe des Membres   S'enregistrerS'enregistrer   ProfilProfil   Messages privésMessages privés   ConnexionConnexion 

Phase terminale pour l’escalade alsacienne
Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivante
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     -> escalade-alsace.com
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
YOT



Inscrit le: 16 Sep 2009
Messages: 416
Localisation: Enculator-galaxie naine recta

MessagePosté le: 13 Avr 2021 - 19:58    Sujet du message: Répondre en citant

TL a écrit:
YOT a écrit:
Je lance un jeu concours...qui est l'auteur de cette belle tirade ?


J'ai le droit de jouer ?


Oui mais tu es trop fort...
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Flipette le Dauphin



Inscrit le: 22 Sep 2017
Messages: 17

MessagePosté le: 14 Avr 2021 - 01:12    Sujet du message: Répondre en citant

YOT a écrit:

« C’est excellent. C’est un être très intéressant le coq de village. Il y a d’ailleurs une expression allemande qui est « Local Matador ». C’est un mec qui a une pratique locale, qui ne grimpe que sur son coin. Ce qui, en fait, au niveau kilométrique, peut avoir un certain avantage. Je pense que scientifiquement on peut constater que ce genre de bonhomme considère que les mecs forts sont dans sa falaise, que si t’as un mec qui a fait 27 8b+, il fait un 1m60 et qu’il y a sur la falaise une voie morpho et qu’il y arrive pas, le local matador le considère comme nul. Pour lui, le mec fort, c’est celui qui est fort ici et maintenant, parce que lui, le coq, il a une pratique restreinte dans le temps et dans l’espace. Il ne considérera pas que le mec qu’il a en face de lui, il a pu faire des trucs durs ailleurs, les premiers 6a sur coins de bois en fissure dans les années 1950, maintenant ça sera un con pour le coq alors que c’est un mec qui mérite le respect. Et puis c’est des mecs qui te regardent quand tu fais un truc et qui va essayer de tirer des jugements parce que t’es pas en forme aujourd’hui. Alors que c’est complètement stupide parce que la veille tu as pu faire la fête et être complètement bourré. Alors que ce mec-là, s’il est pas en forme, il va pas aller dans les voies dures, il va prétexter une ânerie pour pas le faire. C’est des mecs qui n’ont pas compris ce que c’est le sport, qui n’acceptent pas… C’est un jugement un peu péteux, ils sont dans le match, ils n’analysent pas ce qu’ils font et un gars qui n’analyse pas, il est bête. On peut conclure que son QI n’est pas très élevé, mais c’est un QI psychologique, parce que tu peux avoir un mec très intelligent qui est comme ça mais dans la pratique, c’est un peu réducteur. Je pense que c’est assez localisé en Castalie du sud, mais on en a aussi dans le Nord. Tu vois par exemple les mecs me demandaient souvent quand ils m’avaient pas vu pendant longtemps : ah bah, t’as arrêté de grimper. Parce que pour eux soit tu grimpais là, soit tu ne grimpais pas. Les mecs se rendaient pas compte que j’étais sur d’autres projets, que j’étais sur motivé, ça voulait pas dire que je grimpais pas, mais simplement qu’ils me voyaient pas. En fait comme je fais du bloc, les mecs de Celle-les-Bois doivent penser que je suis mort. Ils doivent bien être au courant qu’il y a un extérieur mais ce n’est pas un extérieur de performance. Si jamais il sort, il va peut-être aller grimper, mais pas dans une logique de performance, parce que c’est un investissement, c’est un jeu, un risque et à ce jeu là, t’as quand même pas mal de risque de rentrer bredouille et il va grimper ailleurs en prétextant d’aérer ses gamins."




Je trouve que la seule chose qui ressort vraiment de ce texte, c’est l'égo démesuré de son auteur. On sent un rapport à l’opinion d’autrui complètement existentiel chez lui, et très vite, beaucoup de justifications pour expliquer le jugement de la part d'un autre (c’était morpho, j’ai fait la fête, j’étais bourré). Le lexique en dit long sur le mépris qu’il a pour les coqs qu’il décrit. C'est assez paradoxal d'ailleurs, car il démontre, lui-même et malgré lui, que bien qu’il s’émancipe du qualificatif de villageois, il reste un coq de par son pamphlet, qui ne revient ni plus ni moins qu'à bomber le torse fièrement, pour rappeler que même s’il n’est pas du village, il reste un coq supérieur à celui du coin.

Rat des villes, rats des champs. Ça reste des rats.
Coq de village, Coq de bruyère, Coq de bateau… c’est pareil. C'est les mêmes.

Alors quand bien même c’eut été ou c'est un très bon grimpeur, je trouve que la tirade est toute sauf élégante. Je trouve ça à vomir, personnellement, ça n’engage que moi, mais c’est tout ce que j’exècre. La modestie reste la marque des plus grands. Là on se demande où elle est…
Et dans un texte de 20 lignes il nous parle plus de lui et de son rapport aux autres que d’escalade.
Inélégant et sans intérêt.

C’est quand même dingue, on grimpe pour soi non ?
Qu’en a-t-on à branler de l’avis des autres grimpeurs ?
On est toujours le con de quelqu’un et quel que soit notre niveau, nous nous ferons toujours juger dans notre parcours, à un moment ou à un autre, par des gens qui ont leurs propres névroses. Et alors ? Tant pis pour eux ! S’ils grimpent pour ces raisons, ce n’est pas forcément les nôtres. Les grimpeurs qui passent leur temps à regarder les autres ont un problème. Et ceux qui passent leur temps à regarder les autres les regarder ont un sérieux problème.
Ton auteur, quand il va grimper, il recherche le plaisir à pratiquer sa passion en toute liberté ? Ou à briller dans la basse-cour (il faut peut-être insister sur le sens figuré de ce dernier terme) ?


Page a écrit:

Ce qui me sidère le plus, c'est justement que l'alsacien dorénavant ne voyage plus, au point ou même les quelques 8a des VDN ne sont pas répétés. Au point ou les 3/4 des grimpeurs ne savent pas que 90% du massif gréseux des VDN c'est en fait la Pfalz, au point ou le grimpeur lambda kronthalien tombera à vue dans Jubilaumsriss (7-) même s'il a fait 8b dans le plafond, au point ou il ne fera pas EUFM même en deux séances, au point ou des voies comme Marâtre Nature, Marche à l'ombre, Délit d'initiés, Idées Noires, Morpho choisie, etc ne sont presque jamais répétées. Idem pour Gueberschwihr et ses 8a historiques



Et alors ?
On s’en branle.
On te fait une remarque parce que tu crame de l’essence, mais t’y trouve ton compte, ta vision de l’escalade t’impose d’aller te frotter à des voies historiques, à toucher à un peu toutes les disciplines et tous les rochers. Tu t’épanouis là-dedans et c’est tant mieux ! Je trouve ça très bien que tu pratiques une escalade qui te corresponde, c’est ta propre voie, et ce serait dommage de trahir tes préceptes. Tant que t’es en accord avec toi même et que tu respectes les autres, peu importe leur bien-pensance.
Maintenant il serait, à mon sens toujours, idiot d’imposer cette vision aux autres, autant qu’il serait bête de t’imposer la leur, au principe pur et simple que ce serait ça l’Escalade.

Non, c’est simplement par leur came. Ça ne veut pas dire que ce ne sont pas des vrais grimpeurs, peu de personnes en donneraient la même définition d’ailleurs, c’est juste que c’est quelque chose qui ne les intéresse pas ou qu’ils n’ont pas la possibilité de le faire (certains ont plus d’obligations que nous). Et ça ne fait certainement pas d’eux des branques, des idiots, des malades clipstickeur a genouillères (quel raccourci !) ou des pratiquants loin d’une quelconque vérité.
Ils n’ont pas forcément l’occasion de bouger, de bouffer du calcaire dans toute sa variété, de se retrouver dans des cheminées granitiques des années 30, de faire de la renfougne, de poser des hexcentriques, etc, etc… Soit c’est qu’ils n’ont pas eu l’occasion de découvrir ces autres pratiques, soit simplement que ça ne les intéresse pas.

Le problème ce n’est pas les idées, le problème c’est le prosélytisme.

Et c’est valable pour à peu près tout. Je fais un virage par un autre sujet :
Tu penses qu’EUFM devrait être faite sur coinceur.
Rien ne t’en empêche, tu y vas, tu prends tes coinceurs et tu le fais.
Mais tu le fais pour toi-même. Et dans ce cas, tu te fiche pas mal que des broches soient là puisque tu as, dans le cadre de ton propre apprentissage, décidé de le faire sans. Si la présence des broches te dérange quand même, alors peut-être que le besoin de briller est là, parce que sinon, j’ai du mal à voir en quoi elles sont gênantes. Tu peux très bien faire le choix de les ignorer.

Je pense que les partisans des déséquipements ont souvent besoin de prouver des choses aux autres, car quand c’est à soi-même, on peut très bien jouer le jeu de se passer de l’équipement en place, sans avoir besoin de dire aux autres qu’on l'a fait sans celui-ci. C’est une affaire de soi à soi.

Je ne sais plus qui disait un truc du genre « la plupart des problèmes dans le monde viennent du fait que les gens ont tendance à se penser supérieur aux autres». Je ne sais pas trop pour les problèmes dans le monde, mais pour l’escalade, il n’avait pas tort.
Il y a souvent chez les prosélytistes, un besoin de rappeler que ce qu’ils font est une discipline un peu plus pure, supérieure, que leur religion est la meilleure, mais à quoi bon rabâcher ses croyances aux autres si on pratique pour soi.

Page a écrit:

Moi j'aimerais bien savoir combien sont ceux des alsaciens qui ont fait du 8 ailleurs qu'au Brotsch et au Kronthal.



Au final peu importe... non ?
Genre imaginons qu’effectivement il y en ait peu. Ça change quoi ?

YOT a écrit:

Ce qui différencie à mon sens cette génération de l’actuel est le penchant pour le débordement, l'excès qui aurait pu pour certains spécimens faire de leur vie un roman. A chaque fois je pense à Jean Pierre Bouvier qui disait que les nouveaux grimpeurs sont tristes (car sportifs, c'est moi qui rajoute) ; il leur manque la dimension poétique.



Pour une fois je suis d’accord. Il va neiger.

J’ai juste un doute sur le fait que ce soit la faute des grimpeurs modernes.
La doxa actuelle d’une société qui cherche constamment des champions, les médias de la discipline qui se concentrent seulement sur l’échelle de cotations pour les trouver, la narcissisation des individus avec les réseaux sociaux. Je pense que c'est avant tout sociétal. Et clairement commercial aussi. Car les médias de grimpe justement, quand on tape « Escalade » dans Google, en dehors des salles, les premiers résultats sont « Grimper » « Planetegrimpe » et la FFME…..
Triste repères pour le débutant que ces marchands du temple.
C’est donc logique que cela ne devienne qu’un sport, ou que certains s’évertuent à lui donner cette direction. Pas si étonnant quand on voit le bizness que c'est devenu.
Là ou il y à de l'argent à se faire, il y a des esprits a façonner.

On est sans doute passés d’un mode de vie excentrique qui était très marginal à l’époque, à soit un sport, soit un loisir. Forcément… ça perds un peu d’âme. Mais il reste toujours des grimpeurs dans l'esprit des anciennes générations. Ils sont simplement plus discrets, ou plutôt devrais-je dire, davantage fondus dans la masse des sportifs.
Mais bon encore une fois, chacun sa came…


En tout cas la dynamique dehors en ce moment est belle. Ca grimpe peut-être moins fort qu'il y a 20 ans mais qu’importe, il y a du monde, l’ambiance est sympa, beaucoup sont motivés. Quelques nouvelles têtes par-ci par-là…
Je n’ai peut-être pas les mêmes critères, mais je trouve que c’est loin d'être mort en ce moment.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur MSN Messenger
Page



Inscrit le: 07 Fév 2011
Messages: 256

MessagePosté le: 14 Avr 2021 - 01:30    Sujet du message: Répondre en citant

Je ne suis pas certain que ça vaille la peine de répondre. Tout simplement. Bisous
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Adresse AIM
YOT



Inscrit le: 16 Sep 2009
Messages: 416
Localisation: Enculator-galaxie naine recta

MessagePosté le: 14 Avr 2021 - 06:55    Sujet du message: Répondre en citant

Page a écrit:
Je ne suis pas certain que ça vaille la peine de répondre. Tout simplement. Bisous

X2
S’il savait ...
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
TL



Inscrit le: 13 Juil 2007
Messages: 661

MessagePosté le: 14 Avr 2021 - 09:30    Sujet du message: Répondre en citant

Flipette le Dauphin a écrit:
Ils sont simplement plus discrets


La discrétion peut aussi être une posture... Une posture malhonnête de surcroit... qui n’immunise pas de la vanité...

Quant à la question du petit plaisir personnel : ce n'est pas la définition de l'égocentrisme que tu fustiges ?
Tu aimes les citations ?... En voici une que j'aime bien : "le bonheur est l'idéal des imbéciles"...
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
dadoufou



Inscrit le: 03 Juin 2010
Messages: 602

MessagePosté le: 14 Avr 2021 - 10:40    Sujet du message: Répondre en citant

Flipette, il faut remettre les dires de l'intervenant mystère dans le contexte du microcosme de Gueberschwihr à l'époque.

Le livre d'Olivier Aubel retranscrit bien cette ambiance, probablement très délétère, qui régnait dans la carrière à ce moment là. Un vrai théâtre il semble, où se jouaient des pièces intéressantes.

Sans aucune prétention, je te renvoie à l'interview de Catherine Gambert, au paragraphe sur les ZAL. Ca aura le mérite de faire une courte description des personnages...
Le plus rigolo, c'est qu'on retrouve ce genre de protagonistes dans la plupart des domaines de la vie courante. Au boulot, dans les magasins spécialisés, le sport... etc.

L'escalade moderne ne s'affranchit probablement pas de ces positions sociales (comme le souligne TL), elles sont probablement mieux dissimulées. Mais je te rejoins sur le fait que c'est tout de même plus agréable.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
dadoufou



Inscrit le: 03 Juin 2010
Messages: 602

MessagePosté le: 14 Avr 2021 - 10:45    Sujet du message: Répondre en citant

dadoufou a écrit:

Sans aucune prétention, je te renvoie à l'interview de Catherine Gambert, au paragraphe sur les ZAL. Ca aura le mérite de faire une courte description des personnages...


Christine Gambert... Lapsus révélateur !
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Flipette le Dauphin



Inscrit le: 22 Sep 2017
Messages: 17

MessagePosté le: 14 Avr 2021 - 13:19    Sujet du message: Répondre en citant

TL a écrit:

La discrétion peut aussi être une posture... Une posture malhonnête de surcroit... qui n’immunise pas de la vanité...



Je vois bien où tu veux en venir alors je vais te citer quelques noms qui me venaient à l'esprit quand j'écrivais ces lignes...

Pour ce qui est des alsaciens parlons de Jean-Luc Clad. Un grimpeur qui était discret, fort, vraiment très fort. Tu retrouvera facilement sur internet ses compte-rendus de sortie. Dans ce qu'il a écrit, il n'est jamais question de lui, simplement de la beauté des lieux, de la voie, de l'ambiance. Sa discrétion est d'autant plus élégante que son niveau était hors norme, le tout en chaussons quechua, vieux friends dune autre époque, et en auto-assuré sur un grigri. Le mec était tellement discret qu'il grimpait même tout seul. Tellement discret que je n'avais jamais entendu son nom en Alsace, a part au moment de sa mort, où j'ai parlé à un membre du CAF de la cinquantaine qui l'avait bien connu.
C'était toujours quelqu'un de bienveillant et poussant ses compagnons de passion à se dépasser et vivre leurs propres aventures, quelqu’en furent leur niveau respectif.

Philippe Mussatto. Le plus amusant c'est que si on tape son nom dans n'importe quel moteur de recherche on ne trouvera jamais une seule vidéo de lui. Au mieux on le verra lors d'un bref interview où il répond à des questions concernant Paul Jenft qui vient de réaliser l'une de ses voies (ouvertures) les plus difficiles. Son bouquin (Itinéraire d'un grimpeur gâté), qui est une référence absolue et le livre de chevet de bien des grimpeurs de montagne, ne pue jamais l'autosatisfaction.
Et pourtant, qui en Alsace pourrait prétendre avoir fait le dixième de ce qu'il a fait.

Thierry Mompied. Un grimpeur en or, un vrai mutant dans les années 80, avec un sacré palmarès. Il ne raconte jamais ce qu'il a fait, mais il partage sa passion avec n'importe quel interessé. Dans ces yeux, le feu de la grimpe reste intact et jamais une pointe de suffisance ne vient noircir un personnage hautement spirituel.

Profit, Petit, je pourrais en citer un paquet. Et aussi des moins célèbres, du type grimpeurs amateurs ou plus jeunes : Antoine Lapostolle, Mickaël Souveton, etc...

Mais je suis d'accord avec toi pour ce qui est postures malhonnêtes.
Du type : "je pense qu'il serait bien d'arrêter de parler solo sur le forum pour ne pas donner le mauvais exemple à nos jeunes", c'est une façon adroite de parler de soi et de rappeler une fois de plus ce que l'on a fait tout en se faisant passer pour un chevalier.
Donc pour le coup je te rejoins. Je trouve pas ça étonnant que tu en ai parlé d'ailleurs, je pense que tu connais le sujet.

TL a écrit:

Quant à la question du petit plaisir personnel : ce n'est pas la définition de l'égocentrisme que tu fustiges ?



Ben non, là c'est un problème de lexique.
L'égocentrisme et l'égoïsme ne sont pas la même chose. Et je vais te dire un truc assez surprenant mais c'est même pour ça qu'il existe deux mots.
L'escalade est un sport égoïste. C'est une recherche de plaisir personnel, une pratique introvertie, cela prends du temps, cela peut-être compliqué pour des proches, et si la pratique s'aseptise peu à peu, il y a(vait) le risque de l'accident. Oui c'est un sport égoïste, ça n'a rien de nouveau et même si on peut tenter de doser, cela reste indissociable de la discipline.
Par contre l'égocentrisme, non, et heureusement.

TL a écrit:

Tu aimes les citations ?... En voici une que j'aime bien : "le bonheur est l'idéal des imbéciles"...



Déjà une citation n'en est plus une si l'on en change les mots.

Mais admettons... baaaaah... j'ai bien du mal à me sentir visé. Non pas que l'imbécilité ne me concerne pas, ce n'est pas à moi d'en juger, mais simplement car je ne fais à aucun moment l'éloge du bonheur.
Je condamne simplement le prosélytisme condescendant et la supériorité de certains qui se sentent obligés de rabaisser les autres pour se valoriser. Je maintiens que, s'ils sont grands et que je m'en tamponne pas mal au quotidien, c'est quelque chose d'inélégant et qui mérite d'être condamné de temps en temps.

Et je comprends facilement qu'il soit difficile d'en répondre ou de s'en justifier dans une pratique qui s'est construite autour du sentiment de liberté.

Allez TL, continuons les citations (sans les remanier cette fois), Livanos disait :
"L'escalade libre, la vraie, sans guillemets, c'est l'escalade libre. C'est à dire d'être libre de faire ce qu'on veut. De mettre un étrier si on en a envie, de faire du 3 si on en a envie, ou bien d'aller ramasser des fraises. Ça, c'est vraiment libre."
Dommage qu'il soit mort, t'aurais pu lui apprendre des choses...


dadoufou a écrit:
Flipette, il faut remettre les dires de l'intervenant mystère dans le contexte du microcosme de Gueberschwihr à l'époque.

Le livre d'Olivier Aubel retranscrit bien cette ambiance, probablement très délétère, qui régnait dans la carrière à ce moment là. Un vrai théâtre il semble, où se jouaient des pièces intéressantes.

Sans aucune prétention, je te renvoie à l'interview de Catherine Gambert, au paragraphe sur les ZAL. Ca aura le mérite de faire une courte description des personnages...
Le plus rigolo, c'est qu'on retrouve ce genre de protagonistes dans la plupart des domaines de la vie courante. Au boulot, dans les magasins spécialisés, le sport... etc.

L'escalade moderne ne s'affranchit probablement pas de ces positions sociales (comme le souligne TL), elles sont probablement mieux dissimulées. Mais je te rejoins sur le fait que c'est tout de même plus agréable.


C'est une réponse intéressante.
J'irai lire l'interview, non pas que la culture alsacienne me passionne, mais ça m'aidera peut-être à comprendre cette spécialité locale.

Les ambiances délétères, qui sont un reflet de la société de façon plus générale, je te l'accorde, sont toujours d'actualité.
Je les trouve très marquées en Alsace, mais sans être majoritaire au pied des falaises, bien heureusement. Il arrive quand même de temps en temps des histoires parceque machin a enchaîné avec une dégaine préclippée alors que l'autre non, ou que lui c'est pas un vrai grimpeur, ou que lui a fait ça mais ne ferait jamais telle voie. De façon systématique, ce ne sont que des jalousies, des fiertés mal placées ou des égos en mal de reconnaissance. Outre le fait d'être une attitude puérile, l'ambiance s'en dégrade.
Chacun donne un peu l'exemple et la société se construit des actes et des pensées individuels. Je préfère une pratique égoïste que la condescendance de fausses élites.

Qu'à cela ne tienne.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur MSN Messenger
YOT



Inscrit le: 16 Sep 2009
Messages: 416
Localisation: Enculator-galaxie naine recta

MessagePosté le: 14 Avr 2021 - 19:45    Sujet du message: Répondre en citant

Jamais vu autant de "je" dans un texte...enfin un texte... une diarrhée verbale.

Le gars que je cite tu n'en connais même pas le nom et ne le connaîtra jamais.
Tu insulte une personne de qualité et un ami qui a l'époque a régulièrement été insulté par les coqs de village dont il parle ceci alors qu'il était dans une période très difficile de son existence. La décence m'interdit de citer des noms certains tomberaient de leur trône mais quelle médiocrité car en dehors de leur falaise...ils ne sont rien, n'ont rien fait socialement qui légitime qu'ils puissent produire un jugement sur des gens qu'ils ne connaissent pas.

Mais je vais t'apprendre un truc : quand tu demandes à quelqu'un ce qu'il ressent...il te le dit. Ce que tu prends pour un discours égocentrique...est l'effet produit par l'interview sociologique...

Te lire me fais retourner sur la planète ZAL. Se contenter d'être né quelque part et d'y rester est respectable. Penser que le monde tourne autour de sa falaise...ne l'est pas. L'escalade quoi que tu en dises est un sport d'envergure mondiale. Donc se confronter aux références européennes voire mondiales ; refaire comme a pu le faire TL les références qui ont jalonné l'histoire de l'activité est l'essence de ce sport comme de tout sport.

Les "zals" n'ont jamais compris cela. Mieux encore, comme tu le fais, ils ont toujours pris pour de la vantardise les gens qui avaient de l'ambition et qui osaient se confronter aux références de notre sport ; mieux encore ils jugeaient la valeur d'un être humain ce qu'il était capable de faire chez eux sous leurs yeux...surtout sans connaître les gens, leur vie, leurs difficultés.

C'est pour cela qu'ils se sont pris les Gambert en pleine face car Christine avait osé se confronter à ces références. Je dis ça en sachant que par ailleurs il y a bien à dire sur les Gamb...

Mais mieux encore tu caches derrière ton pseudo alors qu'ici nous sommes tous connus. Dis d'où tu parles, ce que tu as fait et donne ton nom et on jugera car pour le moment, je ne vois qu'un gars qui se positionne par procuration en citant les gens un peu fort qu'il connait. J'ai toujours été un défenseur de l'anonymat sur ce forum...mais il faut que tous jouent le jeu...Ici tu es le seul anonyme. Je serais curieux de savoir si tu aurais la langue aussi bien pendue en notre présence physique.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
TL



Inscrit le: 13 Juil 2007
Messages: 661

MessagePosté le: 14 Avr 2021 - 21:10    Sujet du message: Répondre en citant

Flipette le Dauphin a écrit:
TL a écrit:
Tu aimes les citations ?... En voici une que j'aime bien : "le bonheur est l'idéal des imbéciles"...


Déjà une citation n'en est plus une si l'on en change les mots.


Mais qu'est ce que tu racontes ????
Ah, ça y est, j'ai compris : tu as "fast checké" la citation sur google... visiblement tu l'as pas trouvée... A croire que tout n'est pas sur Internet
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
TL



Inscrit le: 13 Juil 2007
Messages: 661

MessagePosté le: 14 Avr 2021 - 21:37    Sujet du message: Répondre en citant

Flipette le Dauphin a écrit:
Et pourtant, qui en Alsace pourrait prétendre avoir fait le dixième de ce qu'il a fait.


C'est pas gentil pour JMTT....
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
LS



Inscrit le: 08 Sep 2016
Messages: 76

MessagePosté le: 15 Avr 2021 - 10:40    Sujet du message: Répondre en citant

JMC a écrit:
Bon moi j'ai une question (sans sous-entendu, je m'interroge juste) : il y aujourd'hui plus de 500 grimpeurs dans le 9ème degré dans le monde, dont plus de 80 en France ( http://escalade9.wifeo.com/par-nationalite.php ).
Comment se fait-il que nos plus brillants grimpeurs alsaciens ne soient pas de la fête (PB excepté, avec ses 2 9a) ?
Est-ce juste dû au manque de potentiel local en terme de voies ? ou sachant que les forts grimpeurs voyagent facilement, à un réel problème de niveau ?


A mon avis il y a un problème de niveau, à l'heure actuelle je pense qu'aucun Alsacien ne peut prétendre à un 9a à moins d'un énorme siège sur plusieurs années, à cela il faut ajouter le choix très réduit en terme de voies qui ne permet pas forcément de trouver une voie motivante à proximité. Par rapport au voyage effectivement on peut aller plus loin et se trouver un projet à 3/4h de route mais qui a envie de faire ça tous les we pendant des mois et des mois. (ça existe mais ils sont rares) Cette option me parait bien si on enchaine rapidement 5 à 15/20 séances au-delà la motivation me parait dure à garder. Et ce n'est pas évident de trouver de monde se faire accompagner.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Page



Inscrit le: 07 Fév 2011
Messages: 256

MessagePosté le: 15 Avr 2021 - 19:27    Sujet du message: Répondre en citant

Merci YOT. Franchement j'ai pas eu le courage face à ces pavés indigestes de notre ami Flipette. Tu m'enlèves les mots de la bouche...
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Adresse AIM
JMC



Inscrit le: 16 Juil 2007
Messages: 666
Localisation: Bas-Rhin

MessagePosté le: 15 Avr 2021 - 19:51    Sujet du message: Répondre en citant

LS a écrit:
A mon avis il y a un problème de niveau, à l'heure actuelle je pense qu'aucun Alsacien ne peut prétendre à un 9a à moins d'un énorme siège sur plusieurs années, à cela il faut ajouter le choix très réduit en terme de voies qui ne permet pas forcément de trouver une voie motivante à proximité. Par rapport au voyage effectivement on peut aller plus loin et se trouver un projet à 3/4h de route mais qui a envie de faire ça tous les we pendant des mois et des mois. (ça existe mais ils sont rares) Cette option me parait bien si on enchaine rapidement 5 à 15/20 séances au-delà la motivation me parait dure à garder. Et ce n'est pas évident de trouver de monde se faire accompagner.

Merci LS pour ta réponse.
Il semble que le manque de potentiel en voies dures soit au cœur du problème.
Et on peut penser qu'avec plus de voies en 9, il y aurait émulation entre jeunes grimpeurs qui à terme ferait monter le niveau.

Une seule solution : retailler toute la carrière du Kronthal en plus déversant Very Happy
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail
BM



Inscrit le: 03 Sep 2009
Messages: 81

MessagePosté le: 15 Avr 2021 - 21:14    Sujet du message: Répondre en citant

Pute borgne, un rare passage sur ce site, et que vois-je ? Le déterrage d'un sujet vieux de 3 ans.
J'ai pris le temps de tout lire, et au risque de décevoir ceux qui demandent la chasse aux sorcières et vois des insultes (là où il y a un désaccord ? et on se demande où sont les égos surdimensionnés là-dedans...), je suis plutôt de l'avis de Flipette (oui, ça on s'en branle).

[/quote]Là ou il y à de l'argent à se faire, il y a des esprits a façonner.
Citation:


La messe est dite.

Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     -> escalade-alsace.com Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivante
Page 5 sur 6

 
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com



www.escalade-alsace.com