Le meilleur des cordes

© Escalade Alsace
Yann Corby
COIN DE L’OEIL


Retour Chronique


Chronique québécoise par Jean-Pierre Banville



AMUSE-GUEULE par JPB

Je suis passé au gym hier, la salle d’escalade.

Ce pourrait être la sale d’escalade considérant les centimètres de poussière recouvrant le plancher. Je suis convaincu qu’on y exploitera une mine de magnésie dans quelques centaines d’années.

Mais bon, l’argent entre dans les coffres, propres ou sales, et le propriétaire a décidé d’acheter 500 prises toutes neuves… et toutes jaunes! Pour un gym qui différencie les voies par leurs couleurs, je ne sais pas très bien où l’on va placer toutes ces voies jaunes. Une jaune n’attendra pas l’autre, il faudra faire dans les tons de jaune, le jaune sera la couleur de l’année dans ce gym couleur poussière.

 

Je ne me plains pas : j’aime le jaune. Et l’orange. Et le mauve. Et le rouge.

J’aime les couleurs vives. Très peu pour moi, les voies en noir.

Bref, j’ai tout pour être malheureux dans un pays majoritairement couvert de blanc. S’il n’y avait la glace bleue…

 

Je vous montrerais bien une belle photo d’escalade de glace prise ce samedi mais mes escapades sont strictement privées donc je dois en restreindre la publication. Mais c’était super… une journée qui me console de toutes celles où je me morfonds en face d’un écran. Et qui me fait oublier la stupidité latente de la société.

Tiens, un exemple!

 

Il y a quelques semaines, une petite fille de sept ans est morte gelée dans un trou de neige qu’elle avait creusée. Impossible pour elle d’en ressortir…

Tragique pour les parents, je suis le premier à l’admettre. Similaire à ces enfants qui meurent, happés par la souffleuse (la très grosse machine qui projette la neige hors des voies de circulation), en jouant sur les bancs de neige dans la rue.

Extrêmement rare mais tragique.

Alors qu’ont fait les deux principaux réseaux de télévision nationaux pour ‘’créer l’événement’’?

Ils ont fait venir, chacun de leur coté, un ‘’conquérant’’ québécois de l’Everest pour montrer aux parents, à l’heure de grande écoute, comment ont fait un trou dans la neige en altitude! Avec petites pelles et tiges d’avalanche graduées, coupe de neige pour montrer les couches successives et vêtements sponsorisés.

Alors que derrière chaque maison il y a, depuis que les ‘’quelques arpents de neige’’ existent, des tunnels et des forts et des grottes et des glissades. 

L’alpinisme de pointe devient, ici, un expert qu’on sort des boules à mite quand on n’a rien d’autre pour meubler le téléjournal.

 

Et je ne vous parle pas du 400ième anniversaire de la Ville de Québec…. Trop gênant! Que du mièvre pour une populace qui ne désire que du pain et surtout des jeux.

 

Je voulais parler de quoi, moi, avec ces histoires de prises jaunes et de glace bleue?

Attendez que je me souvienne…

 

Il ne peut y avoir qu’un fil conducteur qui les relie comme il relie le dernier 9a à Nice et les voyages à Louxor.

L’attraction. La séduction. Le désir. L’érotisme. Le rocher…

La seule constante dans un monde qui a oublié le bon sens au dernier relais, juste avant le surplomb.

 

Je voulais écrire une petite histoire érotique se déroulant sur une cascade de glace mais la majorité d’entre vous ne connaissent que les glaçons de leur drink favori… alors je me suis rabattu sur le médium de choix, la pierre.

En fait, cette histoire était destinée à un magazine bien connu mais elle fut refusée pour cause d’âge des lecteurs. Certains ont donc pu la lire précédemment donc je vais m’employer à mettre sur papier une aventure torride en milieu glacé.

Facile!

Mais, pour le moment, je vous laisse découvrir la Spille.

 

Et souvenez-vous qu’il y a un concours d’écriture Escalade et Erotisme qui se termine le 31 janvier. Il ne peut y avoir qu’un participant : expédiez vos textes.

 

Je vais continuer à me morfondre, cette semaine, dans le trou noir qu’est l’enfer blanc de ma localité. Avec un peu de chance, je pourrai voir, au petit écran, un expert donner des conseils quant aux dangers d’avalanche présents sur les glissades de neige qui font le bonheur des enfants. Ou l’utilisation des vis à glace pour éviter les accidents lors des séances de patinage libre sur les patinoires de la ville.

 

Heureusement, on annonce une autre fin de semaine dans cinq jours!

Bonne lecture.

 

p.s. : Et voilà que Bruno Fara m’expédie à l’instant une carte de vœux virtuelle vantant le beau temps sur tout le sud. Bruno… il y a une pelle à neige qui t’attend, appuyée à coté de la porte de mon shack … je t’appelle lors de la prochaine tempête de neige…




AMUSE-GUEULE par JPB



JPB






www.escalade-alsace.com