Le meilleur des cordes

© Escalade Alsace
Yann Corby

Retour Chronique

Chronique alsacienne par Thomas Leleu     [6 février 2011]


LE BLOC C'EST DE LA MERDE

Et voilà que je dois encore écrire sur le bloc… Et sur le bloc en Alsace en plus ! Je fais jamais de bloc ! Je déteste le bloc ! J'ai déjà tout raconté en plus, dans le topo de la Pfalz et des Vosges du Nord : Les circuits de blocs du vieux Gueb' (non mais… quand je pense que certains sont même allés jusqu'à parler du " Fontainebleau alsacien "… MEGA LOL ! comme dirait ma petite sœur… C'est pas vrai, ils doutent de rien !).
Et le nouveau Gueb' : trois pauvres blocs qui se battent en duel dans une pente herbeuse… Et les premières traversées aux pieds du Brotsch et du Geissfels ! Alors là c'est le pompom : Il y a des voies majeures à escalader, et les gars ils trouvent rien de mieux à faire que de tartiner de magn' tous les départs de voies… Putain… quand je les vois débarquer à la falaise, ces cons avec leur crash sur le dos !

Attend, le mieux, ça a quand même été le " renouveau " du bloc dans les Vosges du Nord et le Palatinat. Gueb' à coté, c'est la Classe Américaine : Il faut les voir ces bouts de cailloux qui s'effritent tout seul au premier coup de brosse, qu'il a fallu sortir de terre ( vraiment !) et débarrasser de deux tonnes de mousses (qui repoussent de toute façon au bout de deux semaines). Entre nous, en réalité, à part deux trois malades élevés à l'eau de source de Niederbronn, personne ne va jamais se paumer au fin fond d'une forêt vosgienne pour faire un pauvre départ assis sur un cailloux d'1m50. C'est pas possible.

Et puis sérieusement, qu'est-ce que c'est que cette histoire " d'explosion " du bloc dans les années 90 ? C'est juste un énorme coup marketing ce truc… Avant c'était clair : il y avait Bleau, le sable, la parade, le petit paillasson…, Midnight Lightning au Camp 4, et deux-trois trucs à Stanage… Ca intéressait quelques parigots, Ron Kauk et Jerry Moffatt… Et puis un gros malin a inventé le Crash Pad et alors là !! Le moindre bout de rocher perdu dans une pente, ou surplombant un tapis de caillasse, est devenu " un bloc majeur "… Mon dieu !
Et tous les gars qui triple-rasaient en falaise et qui comprenaient pas pourquoi au pan ils-sont-si-fort-alors-que-dehors-ils- se-prennent-des-buts-dans -les-6a, ont pu aller se rassurer et torcher les 8a bloc. Alors forcement tout le monde s'y est mis, partout … de Rockland à Creciano, de la Pfalz à Ploumanac… Et le gros malin, il en a vendu du crash pad à tous ces cons... Je sais, je sais le crash, c'est formidable pour protéger la chute quand c'est haut (on dit high-ball : haute_boule (?)). C'est vrai.
Mais quand même, je me demande, quand je vois des types faire Ulysses à Stanage avec 5 crash-pad : pourquoi ils le font pas en moulinette ?

Quoi d'autre ? Ah oui ! Les départs assis ! Mais qu'est ce que c'est con les départs assis : le gars, le cul dans les fougères qui essaye d'aller chercher une prise à 1m 30 du sol… C'est pas vrai !



Et puis, là-dessus, ça a été la mode des petites vidéos qui vont bien, avec Portish Head en fond musical, le logo du sponsor (qui fait fabriquer son matelas de merde en polyuréthane non recyclable par un petit chinois payé 10 centimes de l'heure) et le petit discours à la mord-moi-le-nœud : " ouaip tu vois.. le bloc, c'est l'essence du geste, tu vois… et puis c'est sympa entre potes … c'est coool "… Ouaip , c'est cool cinq fiotes qui partent en forêt avec un matelas, qui hurlent en se tâtant les fesses et qui reviennent tout essoufflés et en sueur…

Bon, aller… je suis sensé parler de l'actualité du bloc en Alsace… Alors voilà : Bollinge a fait le premier 8a+ bloc d'Alsace… Un pauvre truc, je sais pas où, avec probablement un nom ridicule

Thomas Leleu









www.escalade-alsace.com