Le meilleur des cordes

© Escalade Alsace
Yann Corby
  Voies et Blocs : Régions > France [Alsace-Moselle] > Krappenfels (Lutzelbourg) > L'ultime à Tom
    
L'ultime à Tom[ Recherche de Voies
L'ultime à Tom - 8a/a+


(61 votes , 2.4 / 5)
 Il y a 14 commentaires à propos de cette voie
[ 26/05/2011 ] - dadoufou
Et pourtant, j'ai trouvé certaines lignes en Alsace bien plaisantes et souvent sur le pudding. Les pas de blocs je ne les aime pas quand ils sont moches ou sur crougnes intenables. Le grès, je l'avoue, ne me sied guère. Mais bon, j'essaye de m'adapter.

[ 25/05/2011 ] - ak
Merci Alexis, j'irai voir cet été!

[ 25/05/2011 ] - ak
Dadafou, tu n'est pas difficile, tu es pire!
Pas de carrières, pas de dévers, pas de pas de bloc, pas de voies courtes, pas de prises traumatisantes... une hérésie totale quand tu grimpe en Alsace!
Bon sinon tu peux toujours essayer "Superproduction" à Beaumes les dames...

[ 25/05/2011 ] - dadoufou
C'est joli comme tout de loin en tous cas!

Ak, tu as des noms pour baume les dames? Kronthal= carrière, Gueb= joli rocher sur les petites lignes puis carrière..., Brotsch = sympa mais les vrais 8A sont sur petites règles en gros dévers => traumatisant à souhait! J'ai généralement bien mal pour les gens que je vois grimper dedans... Je suis difficile je sais!

[ 24/05/2011 ] - alexis b
Je comprends tes arguments AK, mais la ligne est vraiment impressionnante.. donc je comprend qu'elle puisse tenter des répétiteurs.
Je te mets une petite photo (pas très jolie, mais où l'on voit bien la ligne)
http://www.ascpa.eu/images/Ultime%20a%20Tom.jpg

[ 24/05/2011 ] - ak

Qqes précisions s'imposent:
- j'adore les combis (en Alsace ou ailleurs)
- mais celle ci semble un peu tirée par les cheveux (non? suffit de relire le descriptif...)
- en faire son projet de premier 8a, alors qu'il y a des voies majeures sur d'autres sites (Kronthal, Gueb, Brotsch, voire même Beaume les Dames), qui sont sans doute plus abordables en terme de difficulté, ou techniquement plus faciles à travailler, m'amenait légitimement à poser la question suivante (qui s'adressait à Dadafou):
"y'a pas mieux à faire?"
Concernant les galets péteux, désolé mais je garde de Lutz calme et volupté et Corvée de bois, un très mauvais souvenir (très sale, des galets qui cassent, des éliminantes - c'était l'été dernier)...



[ 24/05/2011 ] - Dadoufou
Certes les combi sont souvent tordues et restent juste un moyen de faire mumuse avec la difficulte. Cependant, je trouve encore plus tordu le fait d'équiper un rocher jusqu'au dernier centimètre carre, au point même que l'on arrive a se demander si l'on est bien dans la bonne voie lorsqu'on y grimpe. C'est finalement de cette attitude que naissent les combis puisque c'est le suréquipement qui les rend possibles. Après, tout n'est qu'histoire d'imagination, et je trouve l'idée de Tom w plutôt originale que de traverser cette grosse barre rocheuse. Idée bien plus intéressante que de faire deux voies cotes a cotes, dont les lignes de clous sont séparées par un ridicule mètre de rocher. On spoil les commentaires la je crois...

[ 23/05/2011 ] - TL
... Disons que tout celà n'est que le dernier soubresaut de l'escalade alsacienne qui, consécutivement à l'inéluctable épuisement de la ressource grimpable est passée de l'ère du granite et du grès pfalzsien et nord-vosgien (de la Martins' du Windstein, du Helf, du Brotsch - les plus belles falaises) à celui des carrières,(qui ont au moins le bénéfice de présenter un rocher de bonne la qualité), à l'ére des tas de sables, puis finalement des tas de galets (ou de sika)... Alors que parallèlement les plus fainéants se mettaient à combiner près de chez eux pour rallonger leur carnet de croix... On arrive au bout...

[ 23/05/2011 ] - dadoufou
Merci à Tom pour les indications! Ak, disons que j'aime bien le Krappenfels et j'aime bien la longueur en escalade donc...Quitte à choisir une voie dure où je ne vais surement pas décoller du départ durant la prochaine année, autant choisir quelque chose qui me motive.
Après, si tu as des conseils, je suis preneur mais je refuse illico de grimper en carrière et je refuse les voies qui s'étalent sur deux mouvements qui ne m'apportent aucune satisfaction...Dur en Alsace me diras-tu!^^

[ 23/05/2011 ] - Steve
Oui, Monsieur ak, nous avons bien compris : "en Alsace, point de salut !"
Toutes les voix sont moches, toutes les voies sont des combis sans intérêt, toutes les voies, du Krappenfels au moins, sont sur des galets péteux.

Pour résumer, c'est "point de salut en dehors de là où vous grimpez" qu'il faut comprendre, non ?

Cela devient vraiment rengaine... Vous êtes pourtant bien placé pour savoir qu'en Alsace le "terrain de jeu" (encore bien plus restreint que le terrain grimpable) est sans comparaison avec vos contrées actuelles "qui sont tellement mieux que pour se trouver des challenges, on n'a pas besoin de s'inventer des combis". Donc il serait peut-être bon que vous arrêtiez un peu votre char... (surtout pour qqn à qui l'on doit la genèse de pas mal de combi pas moins bousiques ! Au Kronthal notamment... Et c'est vrai que c'est vachement plus classe que le Krappenfels, le Kronthal, en plus !!)

[ 22/05/2011 ] - xav
Ces voies sont essayées quotidiennement, je ne suis pas sur qu'il reste du sable quelques part. Et puis avec le passage (très très fréquent sur cette falaise) des galets qui cassent il y en a de moins en moins.

Moi la ligne me fait rêver....mais la cotation me ramène à la dure réalité...

[ 22/05/2011 ] - ak
Franchement cette combi ne fait pas rêver!
La moitié de la voie se déroule sur des galets péteux et sales...et l'itinéraire sent le réchauffé en empruntant 4 voies, en plus de cela c'est une éliminante!
Y'a pas mieux à faire dans le coin?

[ 19/05/2011 ] - thomas w
Je pense que tu peux y aller sans problème. L'effort est long entrecoupé de sections dures, mais il n'y a jamais d'arquées infâmes.

La voie se décompose de la manière suivante :
tu démarres par le crux de la farandole austère avec des prises assez franches mais lointaines (environ 7b+), ensuite tu traverses sur l'écaille très franche de corvée de bois jusqu'a rejoindre Lutz, calme et volupté.

De là, quelques mouvements intenses pour arriver sous le crux de tenue de galet, repos relatif, vient la section la plus dure dans l'enchainement : le crux de tenue de galet jusque sous le relais, puis traversée sur des plats (grosse écaille strate interdite car dangereuse et moins classe) pour rejoindre la fin en toit de la baie des anges.
La combi vaut le coup : c'est vraiment beau et vraiment long (65 mouvements). PS : Il faut bien rallonger les dégaines car il y a beaucoup de tirage.

[ 19/05/2011 ] - dadoufou
Salut Tom w,

Je cherche un 8a à travailler pour espérer le sortir dans deux siècles qui sait...toujours est-il que le tien me tape dans l'oeil! Je voulais juste savoir s'il n'était pas traumatisant niveau préhension?

Bravo pour ta réalisation en tous cas.

A+

David


Donner une note à cette voie :




www.escalade-alsace.com