Le meilleur des cordes

© Escalade Alsace
Yann Corby

 Avril 2009
 Premier 8b pour Mickael Mawem (Gueberschwihr)


Mickaël dans Mythoman
[photo: Yann Corby]
  Nouveau Gueberschwihr

 Incroyable performance pour Mickael Mawem!! Quelques jours seulement après la réussite de son grand frère dans le Théâtre du Nô, il s'offre son premier 8b avec l'Art!!
 Il s'agit de la dixième ascension connue de cette voie mythique!!
 Auparavant il s'était déjà offert Mythoman en 8a...

 Bravo Mickaël, ce n'est que le début!!

 » la vidéo de l'ascension sera bientôt disponible


 Le 20 et 21 avril, que de croix ! 7c, 8a, 8b…

 Ces deux derniers jours, de nombreuses voies sont tombées sous les assauts de quelques grimpeurs, bien décidés à remplir leur carnet !

 Grâce à ses doigts d’acier et avec grande sérénité, Anne Claire d’Aigremont danse sur les réglettes et vient à bout des Pourritures Terrestres ; elle accède à un nouveau pallier et s’offre ainsi son 1er 7c !

 De son côté, Philippe Fischer franchit également un grand cap et devient octogradiste. La grotte du Brotsch sera le théâtre de l’ascension de son 1er 8a ; en effet, quelques essais lui suffiront pour remonter tranquillement le dévers de l’historique Traité de Déversification.  Retour au Kronthal où l’épisode se poursuit sous le coucher du soleil : Jean Mawem utilise sa puissance et réalise une magnifique performance, grâce à l’ascension du Théâtre du Nô, 8b.  Non moins en reste Fred Cledy, grimpeur très efficace, peut ajouter à sa liste de 7c l’enchaînement d’Acmé Juvénile.
 Enfin, la performance d'Emilie Haderer clôt en beauté les évènements de ces dernières journées, puisqu'elle enchaîne elle aussi Acmé Juvénile (son second 7c).

 Un très grand bravo à tous les quatre, en espérant que les croix continueront de tomber !

 Merci à Emilie et Thomas



 Pierre Bollinger libère Peter Pan 7c bloc (Nouveau Gueberschwihr)





Pierre dans Peter Pan
[photo: Yann Corby]
  Nouveau Gueberschwihr

 Plus de dix ans après Banzaï, Pierre Bollinger a libéré un nouveau High ball à Gueberschwihr.

 Ce bloc est connu depuis de longues années puisqu'il avait déjà été fait (en départ debout) encordé par Pierre.  Mais la réception en pente, l'abscence de crash-pad et la hauteur avaient annihilé toute vélléité d'ascension en solo.

 C'est sous la houlette de Franck Andolfatto que le terrassement (amas "instable" de troncs et de branchages) a été effectué début avril. Il en parla à Pierre : ils décidèrent de rallonger et de durcir le bloc en proposant un départ assis.

  Lundi 6 avril :
 Arrivée matinale, le rocher est encore au soleil. En peu de temps le haut du bloc est dégagé et les prises de la dalle brossées. Il faut quelques minutes pour caler les mouvements du départ assis. Puis ils s'attaquent, encordés, à la partie connue (départ debout) : le jeté à la lèvre est problématique, Franck se fait un gros steak qui l'handicapera toute la journée. Le rétablissement dans la dalle est plus dur que prévu, les pieds sont rares, mal placés, il ne faut pas trop réfléchir et se "contenter" de fermer le bras...
 Une montée chacun et la corde est retirée.

 Pierre tappe un essai, la tension est palpable, les deux ballants sont contrôlés, le réta se passe aussi bien que possible, le bac final est saisi....BRAVO !!

 Il s'agit certainement du bloc le plus spectaculaire et dangereux de la région. La proposition de cotation est collégiale, Pierre n'ayant plus de repère se laissa convaincre : Peter Pan 7c venait d'être libéré.

 » Le topo, la vidéo, les photos du bloc





www.escalade-alsace.com